Les régimes « low- carb », régime Atkins…

Aujourd’hui on va parler des régimes « low-carb » dont fait partie notamment le régime Atkins. Ils consistent en une réduction au maximum des glucides et particulièrement des glucides « raffinés ». Ainsi on évitera tout apport de confiseries, viennoiseries, biscuits, confitures etc….On diminuera aussi les fruits très sucrés et on n’omettra pas les féculents et les légumineuses qui contiennent de l’amidon, un enchaînement de glucose. Dans certains cas il est préconisé d’exclure complètement toute forme de glucides pendant un premier temps (quelques semaines) afin de mettre l’organisme en cétose (cf régime cétogène) puis de réintroduire une quantité limitée de glucides.

Les avantages

  • Bien qu’ils entrent dans certaines littératures dans la catégorie des régimes « amaigrissants » que je déconseille vivement, ce régime a l’avantage de préconiser une démarche qui, en plus de potentiellement faire maigrir, est bonne pour la santé. En effet, l’excès de glucides dans notre alimentation a pour cause une sécrétion importante d’insuline,conduisant, à terme, à de l’insulinorésistance qui a des conséquences catastrophiques pour notre santé ( si si je vous assure c’est un véritable fléau).
  • Par ailleurs, ces régimes, lorsqu’ils sont menés intelligemment ne proscrivent pas complètement tous les glucides mais conseillent plutôt de ne pas les consommer en excès et surtout de privilégier les glucides complexes intéressants. En effet, les glucides contenus dans les céréales complètes (riz, pâtes complets), dans les légumineuses (lentilles, pois cassés, pois chiches), dans le pain complet ou de seigle déclenchent une sécrétion d’insuline moindre que les glucides simples contenus dans tous les produits sucrés et gras de l’industrie agro-alimentaire (confiserie, viennoiseries, snacks, yaourts, desserts etc…). En plus de limiter l’insulinorésistance ils sont présents avec des quantités plus importantes de fibres qui prolongent leur action et augmentant la sensation de satiété.
  • Si les glucides sont diminués au cours de ce genre de régime, il faut bien augmenter d’autres types d’aliments. Là où ces régimes me paraissent plus sains que d’autres c’est qu’ils ont tendance à préconiser l’augmentation de la quantité de légumes et raisonnablement de fruits pour apporter les calories qui ne sont plus apportées par les glucides enlevés. Or nous ne redirons jamais assez l’effet bénéfique et protecteur des légumes et des fruits sur la santé.
  • Enfin, d’un point de vue médical , ce genre d’alimentation peut être extrêmement bénéfique pour les gens atteints de certaines pathologies : par exemple des candidoses, dans certains cancers (les cellules cancéreuses se nourrissant de sucre) et bien évidemment les personnes sujettes au diabète. A voir avec leur médecin.

Ces régimes comportent-t-ils des risques?

  • Comme d’habitude avec les régimes, le risque majeur encouru est le manque d’équilibre et les raccourcis de type : les glucides vont nous tuer, les glucides sont le diable, plus jamais de glucides…. Bien évidemment j’exagère mais seulement pour inviter à garder un certain équilibre. Les glucides restent la principale source d’énergie de notre corps et de notre cerveau, ils ne sont pas à éradiquer. Même l’insuline a son rôle bénéfique dans l’organisme (sinon elle ne serait pas là), et nous avons besoin de sécrétion d’insuline aussi pour bien assimiler les protéines.
  • Par ailleurs les glucides, notamment complexes, ont un rôle dans la satiété, et réduire excessivement les glucides peut conduire à des fringales alimentaires. De plus ils favorisent la synthèse de sérotonine dans notre cerveau dont le déficit produit: des pulsions sucrées. Consommer régulièrement des glucides a aussi pour rôle de « satisfaire » notre cerveau par la sensation qu’il a bien mangé et la production de sérotonine rassurante.
  • Pour finir d’après le rapport de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation), ce régime peut parfois conduire à un apport excessif en protéines (jusqu’à 2 fois les apports recommandés) et à des carences en fibres par rapport aux recommandations.
  • Enfin, voilà deux derniers risques que je souhaite notifier. Ils sont à prendre avec précaution car je les ai lus sur internet en faisant mes recherches, et je ne garantis pas la fiabilité de ce qui était écrit.
    • Il semblerait que dans certains protocoles il soit préconisé de manger « à volonté » du moment que ça n’est pas des glucides, jusqu’à ne plus avoir faim et de ne pas avoir de restriction calorique du tout. Je déconseille l’excès calorique sous toute ses formes, ainsi que l’alimentation « à volonté »; d’un point de vue alimentaire mais aussi d’un point de vue comportemental : les « limites « , même si elles sont « souples » sont primordiales et doivent rester présentes.
    • J’ai aussi lu des recommandations à consommer des boissons édulcorées. Là je mets un gros panneau danger, les édulcorants peuvent vraiment être nocifs pour la santé (ils mériteraient un article à part).
      Ainsi je recommanderai d’avantage un petit craquage pas trop régulier de gâteau maison plutôt qu’une consommation régulière de boisson édulcorée 😉

Voilà voilà pour les régimes Low Carb 🙂 J’ai volontairement gardé pour un autre régime la notion d’indice glycémique afin de ne pas surcharger en informations. Pour ceux qui attendent vivement cette notion encore un peu de patience, le prochain article sera sur le régime Weight Watchers. Un tout autre registre….je suis d’ailleurs presque sûre que vous pouvez anticiper ce que je vais écrire, n’est-ce pas ? 😉

Posts created 12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut